GRATUIT

Découvrez comment gagner de l'argent en écrivant et en vendant des ebooks (livres numériques) sur internet

Les petits livres de Frank Kern (3/3)


Si les astuces marketing vous intéressent, jetez un œil ici.


 

Titre : CONVERT. The simple little formula that sold $50 million worth of products and services online.

Note introductive. Comme pour les deux premiers guides déjà évoqués, le but de ce titre était de prévendre une formation en web-marketing appelée Mass Conversion. Pour vous procurer ce petit livre jaune, il fallait juste payer les frais de port. A l’issue de la transaction, vous pouviez vous inscrire à un webinaire également gratuit, à l’issue duquel était présentée l’offre commerciale. Pour information, Frank Kern a proposé ce livre uniquement aux membres de ses mailing-lists avec, à l’issue, un tarif préférentiel pour Mass conversion (1904 dollars). Un mois et demi plus tard, FK a lancé une deuxième campagne de vente, via 3 vidéos promotionnelles, toujours réservée à ses prospects/clients. Le prix de Mass Conversion est alors passé à 2850 dollars ! Il est extrêmement intéressant de noter que FK applique à lui-même ce qu’il vend dans ses formations, ce qui fait leur valeur. Pas question en effet de vendre Mass Conversion par l’intermédiaire d’un fameux Lancement tant à la mode ! FK fait exactement le contraire : aucun partenariat n’est envisagé, aucune publicité externe n’est diffusée. Tout est fait en circuit fermé et le tarif préférentiel est réservé à ses meilleurs clients. Ce n’est que beaucoup plus tard que peut-être, FK proposera Mass Conversion au reste du monde via un lancement traditionnel comme décrit par Jeff Walker. C’est tout à fait typique de l’approche marketing de FK : pour satisfaire ses clients, il faut les privilégier. Il faut leur montrer qu’ils comptent vraiment, il faut les aider avant même qu’ils aient dépensé un centime. Quand la preuve de l’efficacité du produit/service est donnée de manière irréfutable, le client sait qu’il peut faire confiance et il va acheter beaucoup plus facilement l’offre à venir. Les résistances s’effondrent. C’est ce que j’appelle le « non-marketing ».

20140604_112239

Alors de quoi parle CONVERT ?
Voici la première phrase de ce guide :
« L’objectif de ce livre est de vous aider. De vous aider à parvenir au top de votre niche en termes de positionnement de marque, de ventes, de réputation. »

En fait FK propose une toute nouvelle approche du marketing sur internet, à l’opposé de ce qui se fait actuellement : le but est de fournir une expérience valorisante au client avant même que la vente n’ait eu lieu.

Un exemple ? Le livre CONVERT, tout simplement. Je me le suis procuré gratuitement (hormis les frais de port), je l’ai lu, j’y ai appris des choses extraordinaires…et j’ai acheté Mass Conversion presque en fermant les yeux !

Pourquoi ? Car CONVERT fournit ce que FK appelle de la valeur intrinsèque, à l’opposé de la valeur pratique. La valeur pratique du livre est très faible : il s’agit d’une soixantaine de pages imprimées en noir et blanc, vraiment pas grand-chose…Mais la valeur intrinsèque est énorme par l’impact de ce que j’ai appris en le lisant.

Rolls-Royce vs BMW

Pour préciser ce point, FK donne un exemple : une BMW 750 Li coûte environ 100 000 dollars, tandis qu’une Rolls-Royce Ghost (FK en est à sa quatrième…) coûte 200 000 dollars de plus. Et pourtant, ces voitures ont toutes les deux des intérieurs luxueux et elles partagent le même chassis. Mieux encore…Rolls-Royce appartient au groupe BMW ! Alors pourquoi une telle différence ? Tout repose sur le positionnement : Rolls-Royce est positionné au top mondial du luxe automobile. Vous ne serez pas jugé de la même manière si vous roulez en Rolls-Royce Ghost ou en BMW 750 Li. Les gens connaissent et remarquent une RR et son propriétaire sera considéré comme quelqu’un d’important. C’est ce que FK appelle la valeur intrinsèque.

Ce que cela veut dire pour vous

Augmenter la valeur intrinsèque de vos produits/services vous permet de positionner le tarif à un niveau plus élevé, et le prix est le premier facteur de profit. Cela a plusieurs conséquences :
1°) vous augmentez la demande
2°) vous augmentez l’efficacité de vos processus de vente et de marketing

Bon…me voilà maintenant confronté à un problème. J’ai déjà écrit beaucoup de choses…et nous n’en sommes qu’à la page 15 de CONVERT ! Je dois donc arrêter là.

Je vous recommande donc de bien relire ce post car il contient finalement de puissants conseils. Voilà ce qu’il faut retenir :
1°) veillez à démontrer l’efficacité de vos produits/services à vos prospects AVANT même de leur faire une offre commerciale.
2°) cela vous permet de positionner votre offre nettement au-dessus de la concurrence

La conséquence : vous vendez beaucoup plus facilement, même à un prix beaucoup plus élevé que la moyenne.

Merci d’avoir eu la patience de lire tout cela.


Si ce genre d’astuces et de tactiques vous intéresse, jetez un œil ici.


 

Les petits livres de Frank Kern (2/3)

Note : si les astuces marketing vous intéressent : cliquez ici pour mon nouvel ebook.


 

Titre : High paid consultant : How I created a 175000 dollars per month consulting business in 90 days.

 

Avant de commencer, je précise que le but de ce titre était de prévendre un service de conseil en web-marketing. Pour vous procurer ce livre, il fallait juste payer les frais de port. A l’issue de la transaction, vous pouviez vous inscrire à un webinaire également gratuit, à l’issue duquel était présentée l’offre commerciale.

20140604_112248

Dans ce deuxième petit ouvrage (68 pages), Frank Kern raconte justement comment il est devenu consultant dans le marketing internet, auprès de petites et surtout de grandes entreprises. Selon lui, il est plus facile de trouver une clientèle dans le coaching et le service que dans les produits d’information. En effet, selon certaines études économiques, le marché du conseil continue d’exploser alors que la plupart des autres stagnent. Ce serait assez typique des périodes de crise. Parmi les raisons qui ont poussé FK à devenir consultant, voici les plus importantes : (1) ses (quelques) clients paient mensuellement (très cher) ce qui lui assure une rentrée d’argent régulière, (2) cette activité demande peu de temps et peu d’investissement de départ, (3) elle lui procure une assez grande liberté; (4) les marges sont énormes; (5) vendre du conseil est facile (selon lui !!).

Concrètement, à quoi se résume cette activité ? Eh bien voici ce qu’il en dit : « je cherche à droite et à gauche, je trouve des gens qui ont besoin d’aide, je les aide et ils me paient« . Facile, non ? FK ne manque pas de livrer quelques petits secrets de réussite, et je vous en livre quelques exemples.

Tout d’abord, l’offre idéale, celle qui satisfait le plus ses clients (et qui les pousse à rester clients au fil des mois) consiste à la fois à Montrer comment faire et à Faire effectivement. Si sur un point donné un client a des difficultés à mettre en œuvre telle ou telle stratégie, il faut aller au-delà du simple conseil et l’aider concrètement à réaliser la dite stratégie. Si vous pouvez aider quelqu’un à obtenir des résultats plus rapidement, plus facilement, plus efficacement que s’il le faisait lui-même, c’est gagné. Le vrai secret d’un bon conseiller ou d’un bon consultant est évident : il suffit de savoir plus de choses que le client, c’est tout.

Voyons maintenant un petit exemple illustratif : considérons le cas d’un vendeur de chaussures pour enfants dans une petite ville. Il vend en moyenne 10 paires par jour, à 80 euros chaque (son offre est positionnée milieu-haut de gamme). Cela fait un chiffre d’affaire de 16000 euros par mois en moyenne. FK dit qu’il n’est pas difficile de convaincre ce marchand de chaussures de l’aider dans le but d’augmenter son chiffre d’affaire de 20% par exemple. Ce service peut être facturé 500 euros par mois, sur une période allant de un à trois mois. Si FK trouve ses clients grâce à des campagnes PPC, et en se basant sur un taux de conversion de 1%, il lui faut 1000 clics pour générer 10 ventes soit 5000 euros mensuels. S’il vendait des ebooks à 20 euros, et avec le même taux de conversion, il lui faudrait 25000 clics pour atteindre le même chiffre d’affaire. En sachant que le prix au clic, de nos jours, atteint voire dépasse 50 centimes d’euros, vous pouvez voir que l’une des activités est très rentable alors que l’autre…

Ce n’était qu’un petit exemple, non représentatif…FK avoue en effet que son tarif n’est pas de 500 euros par mois,…mais 9750 dollars par mois. Il ne s’adresse donc pas aux TPE ou aux artisans, mais à des entreprises qui ont un chiffre d’affaire très important. Cela lui permet par ailleurs de rouler en Rolls-Royce Phantom…

Voilà donc pour la première partie de ce petit livre. Dans la seconde partie, l’auteur nous explique comment faire pour trouver des prospects et pour les transformer en clients. Je ne vais pas vous l’expliquer, car c’est l’un des secrets de réussite de Frank Kern, et c’est sa véritable marque de fabrique en tant que web-marketeur. Surtout, il me faudrait plus qu’un article de blog pour tout expliquer.

Ce qu’il faut retenir à propos de ce livre :

1°) l’activité de conseiller et de consultant notamment en marketing internet est promise à un avenir brillant

2°) les bénéfices et les marges sont nettement plus importants que la moyenne

3°) le conseil est plus facile à vendre que n’importe quel produit/service

4°) à partir du moment où vous pouvez aider votre client à obtenir un résultat plus rapidement ou plus efficacement ou plus facilement, le tour est joué.

En matière de web-marketing, voici ce que Frank Kern dit vendre à ses clients : comment construire des séquences de vente promotionnelle, comment concevoir des campagnes commerciales, comment optimiser chacune des transactions, comment fidéliser une clientèle, etc…

Enfin pour générer un chiffre d’affaire suffisant dans le conseil en web-marketing, il n’y a pas besoin de travailler avec tout le monde, il suffit de travailler avec les meilleurs clients possibles. Cette stratégie est idéale avec le PPC, puisque vous pouvez segmenter vos campagnes et éviter de dépenser des fortunes.


 

Rappel important. Si les astuces marketing vous intéressent : cliquez ici pour découvrir mon nouvel ebook.


 

Les petits livres de Frank Kern (1/3)

Titre : sans titre !

20140604_112228

Ce petit guide a une particularité : il est sans titre, la couverture étant ornée d’un unique point d’interrogation. Frank Kern, son auteur,  proposait ce rapport gratuitement pourvu que ses lecteurs lui fassent une proposition de titre. C’est une excellente technique marketing : elle permet au lecteur de s’impliquer dans le processus promotionnel, tout en recevant un rapport de qualité, en version papier, gratuit, mais à haute valeur perçue. Grâce à cette stratégie, l’objectif de FK était de pré-vendre l’une de ses formations marketing.

Note : j’ai reçu il y a quelques semaines le troisième petit livre de Frank Kern (celui qui est en jaune sur la photo). Sans dévoiler le contenu, je souhaite juste vous faire profiter de certaines tactiques marketing qu’il divulgue dans ces ouvrages, la plupart du temps annonciateurs de formations plus imposantes.  Sachez que le titre dont il est question dans ce présent article lui a permis de lancer Mass Control 2 en 2009;  le petit livre noir quant à lui était le pré-lancement d’un programme de coaching à plus de 3000 dollars, proposé en 2013. Enfin le petit livre jaune lui a permis de lancer Mass Conversion il y a quelques semaines, sa nouvelle formation initialement positionnée à 1904 dollars. Elle est actuellement tarifée à 2860 dollars. Je me la suis procurée : il s’agit à nouveau d’un chef d’œuvre.

Revenons au petit guide « blanc », celui qui n’a pas de titre. FK y décrit les différentes étapes qui l’ont mené au premier programme Mass Control, vendu à des milliers d’exemplaires alors qu’il était positionné à plus de 1000 dollars si mes souvenirs sont bons. C’était un record dans le petit monde du web-marketing de 2007-2008.

Avis personnel : ce n’est pas la meilleure production de FK, loin s’en faut. Ce rapport était pour lui, je pense, surtout un argument publicitaire. Les 2 autres titres que j’évoquerai bientôt sont infiniment plus intéressants.
Quel est le contenu  de ce rapport ?
L’auteur commence par un exemple sympathique de ce que le web peut apporter : si vous parvenez à générer 100 visites sur votre site tous les jours, et si vous faites une seule vente à 100 euros, vous générez un chiffre d’affaire mensuel de 3000 euros. Présenté comme cela c’est sûr que ça fait réfléchir…et c’est l’un des buts des petits ouvrages de FK.
Ensuite le thème de la reconnaissance et de l’autorité est abordé. Comment devient-on quelqu’un de « connu » ou de « respecté » sur internet ? Du moins, suffisamment connu et respecté pour vendre. La réponse est simple et la voici :
« So what makes you an authority ? Simple. The mere fact that you say you’re an authority. »
Qu’est-ce qui fait de vous une autorité ? Simple. Le fait de dire que vous êtes une autorité. Un peu provocateur, certes, mais beaucoup de « gourous du net francophone » ont utilisé ce système avec succès,  dans le domaine de l’aide aux entreprises, de la vidéo, du blogging etc…En gros, si vous dites « je suis super-fort pour créer des vidéos qui vendent », eh bien les gens vont avoir tendance à vous croire. Charge à vous, par la suite, de livrer la marchandise avec une qualité au niveau de l’attente que vous avez générée. Sinon, gare au retour de bâton…Car c’est l’autre aspect évoqué par FK : on n’a rien sans rien, il faut énormément travailler pour réussir. Mais il faut aussi être patient et passer par toutes les étapes : construire son blog, ses sites, ses offres, ses bases de données prospect, ses bases de données client etc…Un petit pas à la fois, une petite étape à la fois, mais constamment, sans perdre le rythme, tous les jours, et faire de son projet une habitude de vie.
Ensuite, FK passe en revue toute une série de tactiques liées à la communication par email avec des prospects dans l’unique but de générer des ventes, plus de ventes, et de plus en plus cher. Bref, comment gagner plus d’argent avec une mailing-list, simplement en communiquant avec elle via email. Il aborde ensuite la vidéo et les moyens de l’utiliser pour transmettre des messages commerciaux sur internet. Enfin il termine en expliquant comment focaliser son offre sur les clients les plus riches : après tout il n’est pas plus difficile de vendre 10 formations à 1000 euros que 1000 ebooks à 10 euros. A méditer…

Si les tactiques de vente sur internet vous intéressent, cliquez ici.

Résultat du sondage

Voici les résultats du petit sondage que j’ai fait la semaine dernière auprès de 200 personnes.

sondage1En majorité, elles aiment autant les ebooks que l’accompagnement personnalisé, mais 43% préfèrent les ebooks (et autres produits d’information).

A la proposition « Les documents en droits libres m’intéressent… », les réponses données furent les suivantes :

sondage2

Message bien reçu !

Cela confirme mon intention de proposer dans les semaines qui viennent LE pack en droits libres de l’année. Qu’est-ce que j’entends par droits libres ? C’est simple : les fichiers sont fournis au format Word pour que vous puissiez les modifier à votre convenance…et en faire ce que vous voulez.

Voici, pour finir, les domaines d’intérêt des votants :

sondage3

Les ebooks restent majoritaires.
Merci à tous les participants !

A bientôt,

Nicolas.

———————————–
Réseaux sociaux : Attention !
———————————–

Ce qui compte ce n’est pas VOUS mais EUX

Comment rédiger une page de vente efficace

Bonjour,

Il s’agit de l’élément de vente que tout le monde aime détester : la page de vente.

Il faut bien en rédiger, c’est le seul moyen de vendre…Enfin il parait.

En effet, combien de personnes lisent réellement une page de vente sur internet ?

Pas beaucoup croyez-moi. Je ne sais pas si  vous êtes comme moi, mais personnellement je
me contente de « parcourir » le texte de haut en bas en m’arrêtant sur les titres et sous-
titres, les garanties, les bonus…et le prix.

Alors c’est vrai, il faut veiller à rédiger de bons argumentaires commerciaux pour vendre plus et mieux.

L’élément le plus important est sans conteste le fait suivant :

Ce qui compte, ce n’est pas VOUS.

Si vous vendez un produit ou un service via internet, le prospect se fiche que ce soit vous ou un autre qui le vende (si, si !).

Ce que le prospect veut, c’est savoir si votre produit/service à un intérêt pour LUI.

Le reste il s’en fiche.

Qu’est-ce que votre offre peut apporter à votre client potentiel ?

Lisez un peu votre page de vente et regardez en quels termes vous faites référence à votre  produit/service :

* il est rouge et bleu
* il ne coûte pas cher
* il est livré en 2 jours
* il est beau

Tout cela est bien joli, mais en aucun cas ça ne répond aux attentes du lecteur.

Est-ce que le fait qu’il soit rouge et bleu lui fera retrouver un sommeil réparateur ?

Est-ce que le fait qu’il soit livré en 2 jours éliminera le stress qui le mine ?

La réponse est NON, portant le prospect
aurait aimé une réponse du type OUI.

Ce que vous devez transmettre, c’est le message suivant :

Quelle solution apportez-vous à quel problème ?

Pour y arriver vous devez vous mettre à la place du prospect et définir ce qu’il ressent ou ce qu’il expérimente en ce moment même.

Si votre page de vente comporte trop de NOUS et de JE, essayez de tout reprendre pour augmenter le nombre de VOUS.

Seul le prospect compte, donc seul les bénéfices que vous allez LUI apporter compte.

Vous adresser directement à lui permettra d’établir un premier lien.

Centrer votre communication sur vous-même et les caractéristiques techniques de votre  offre, c’est faire fuir le prospect à coup sûr.

Et si vous jetiez maintenant un oeil à vos pages de vente ?

A bientôt,

Nicolas.
——————————————-
Comment rédiger une page de vente efficace

Podcasts, Webcasts et vidéo

Il est légitime de se demander si tout cela est nécessaire sur un blog ou un site pour le promouvoir. En fait plus votre contenu est diversifié et de qualité, plus vous avez de chances de monter dans les résultats des moteurs de recherche. Il n’y a rien de systématique là-dedans, mais il semble évident que la qualité fait partie des critères favorisant un meilleur positionnement. Quant à la diversité, elle est susceptible de faciliter la recherche de votre site ou blog par les internautes, surtout si vous annoncez ici et là (en particulier sur les réseaux sociaux) la sortie de nouveaux supports de communication. Insérez de la vidéo ou du son (intéressants…et de qualité), c’est également augmenter la durée moyenne des visites, ce qui est toujours bon.

Connaissez-vous les codes QR ?

Les flashcodes, encore appelés codes QR sont de petites images que n’importe quel smartphone peut lire et qui peuvent conduire vers différentes destinations (site internet) ou effectuer quelques actions simples (composer un numéro).

Ces codes sont de plus en plus utilisés en marketing et on voit beaucoup dans la presse écrite, sur les panneau d’affichage publicitaire etc…

Très simples à faire, rapides à obtenir et à personnaliser, ils sont l’outil indispensable de toute personne qui vise les utilisateurs de smartphone.

Vous ne savez pas comment faire ?

Cliquez sur l’image pour une démonstration :

Comment éviter le syndrome de la page blanche

Cela vous est déjà arrivé ?

Un beau jour vous décidez de rédiger un nouvel article, un nouveau rapport, un nouvel ebook. Vous créez un nouveau document dans votre éditeur de texte favori. Vous enregistrez le fichier, peut-être tapez-vous le titre et quelques mots introductifs.

Et puis c’est comme si votre cerveau se déconnectait : vous vous retrouvez face à une page blanche et les mots refusent de pointer le bout de leur nez.

Si d’une manière ou d’une autre, vous devez vous trouver confronté à des séances d’écriture régulières…il y a malheureusement de grandes chances pour que cette situation fâcheuse survienne (au moment le moins opportun, évidemment).

Voici quelques conseils pour limiter les risques.

Restez…inspiré(e)

Parfois vous restez coincé(e) par pure fatigue, ennui, lassitude…ennui : toujours le même écran d’ordinateur, les quatre mêmes murs, le même bureau. Pénible. Cela peut aider d’insuffler un peu de changement pour relancer la machine créative. Par exemple :

  •  Mettre un petit fond musical (ou le supprimer !)
  • Quitter votre lieu de rédaction habituel pour quelqu’endroit plus exotique : le parc au coin de la rue, le jardin, le café de la place.
  • Faire 20 minutes de sport, de yoga, de méditation histoire d’aérer le corps et l’esprit. En plus c’est bon pour la santé.

Faites des lignes

Pour vous forcer (enfin votre cerveau) à passer à l’action, prenez votre roman favori, ou le livre que vous êtes en train de lire, ou bien encore le journal, et copiez à la main sur une feuille de papier un paragraphe au hasard. D’un point vue créatif, cela est sans effet, mais d’un point de vue mécanique, cela aide à se mettre dans un état d’esprit « rédactionnel ». Quand la machine est lancée…

Écrivez…n’importe quoi

Et pourquoi pas ? Tapez tout ce qui vous passe par la tête, même si c’est la liste de course de la semaine.

Vous pouvez même essayer « Je ne sais pas quoi écrire » une bonne quinzaine de fois…il en découlera bien quelque chose. Les idées vont bien finir par arriver.

Écrivez sur un sujet différent

C’est souvent efficace. Commencez par écrire quelques mots sur un sujet complètement différent de celui qui vous préoccupe.

Si vous devez écrire un article sur la perte de poids, essayez d’écrire quelque chose sur les nœuds de cravate. Si vous devez aborder un sujet sur le jardinage bio, écrivez un paragraphe sur les problèmes d’informatique.

Là encore, il s’agit de lancer la machine de la créativité au fur et à mesure que vos doigts parcourent le clavier.

Commencez par la fin (ou le milieu)

 Il est souvent délicat de commencer par l’introduction, dans la mesure où le reste n’est pas du tout écrit.

La solution ? Commencer par la fin, ou par le milieu, ou par une autre partie plus évidente.

Laissez l’introduction de côté pour le moment et sautez au paragraphe suivant ou à un chapitre ultérieur, celui qui vous inspire le plus. Ensuite seulement revenez à l’introduction et normalement il devrait être plus facile de l’aborder. Il est parfois même recommandé de finir la rédaction d’un texte par l’introduction et la conclusion. En effet comme tout le reste est écrit, introduire le sujet et en faire la synthèse devient une évidence.

Pour résumer…

Dès qu’il s’agit d’écriture, le syndrome de la page blanche finit par arriver un jour. Ce n’est pas cela qui doit vous ralentir ! Utilisez les astuces ci-dessus et relancez votre processus créatif.

Comment lancer son activité sur internet

L’étude de marché en e-commerce

NOTE:  Cet article est destiné aux débutants (toute personne ne générant pas plus de 200 euros par mois sur internet).

————————————————–
Parrainé par :  Les 5 jalons de la réussite
Accompagnement personnalisé en 5 étapes
Cliquez pour les détails
————————————————–

Bonjour ,

C’est certain : vous voulez gagner de l’argent sur internet.

Vous y pensez depuis quelques temps. Vous avez rédigé l’ébauche d’un plan d’attaque. Vous avez planifié quelques objectifs. Vous avez même réfléchi aux produits/services que vous pourriez proposer à la vente.

Attendez un peu…

Avant d’aller plus loin dans votre projet, je vous invite fortement à insister sur une étape que vous avez peut-être négligée : l’étude de marché. C’est le secret numéro 1 de la réussite sur internet (et partout ailleurs) : s’assurer que des personnes ont ENVIE d’acheter ce que vous voulez proposer.

Dans certains domaines en effet la demande est faible, comme par exemple l’élevage d’escargots. D’autres marchés sont difficiles à atteindre, comme celui des francs-maçons. Enfin certains marchés sont tout simplement de mauvais choix par manque de personnes décidées à ou capables de dépenser de l’argent pour solutionner leur problème.

C’est pour cette raison que vous devez COMMENCER par évaluer votre cible potentielle.

Etape 1: Voyez toutes les possibilités

  • Pensez à vos passe-temps
  • Pensez à vos problèmes
  • Pensez à vos sujet de conversation favoris
  • Pensez aux activités pour lesquelles vous dépensez temps et argent
  • Pensez à vos proches, famille et amis, à vos collègues et à leurs passe-temps, problèmes et sujets d’intérêts
  • Pensez aux sujets d’actualités au niveau culturel, sportif etc…

Etape 2 :

Maintenant, vous devez trouver si ces idées ont un potentiel rémunérateur.
Pour cela il y a plusieurs solutions, la plus rapide étant de faire une recherche sur internet, et notamment sur Google, Amazon et eBay. Si des choses se vendent dans l’un des domaines que vous avez choisi, c’est bon signe.

Exemple: si vous vous intéressez à la cosmétique bio, vous pouvez taper « produits beauté bio » sur Amazon.

Ensuite, vous regardez s’il y a des produits en vente…et s’ils se vendent bien.

1.      Regardez s’il y a de nombreux produits en fin de stock. Ceux-ci sont indiqué via un message du type : « Plus que 3ex. Commandez vite ! ». Si c’est le cas, c’est bon signe…

2.      Regardez s’il y a d’autres articles à vendre, et notamment des livres.

3. Dans Google, regardez s’il y a de nombreux liens publicitaires (=résultats de la colonne de droite)

Pour ce dernier point, vous verrez que la cosmétique bio est un bon exemple, avec une pléiade de publicités payantes.

Etape 3: Faites votre choix

A ce niveau d’investigation, vous devez avoir une liste de domaines potentiels.
Pour faire votre choix final, je vous propose les petites astuces suivantes :

  • Le marché est-il facile d’accès ? Y-a-t-il d’autres marketeurs qui s’intéressent au domaine ? Existe-t-il des forums et des blogs spécialisés ? Si oui, c’est bon signe.
  • Quel marché vous intéresse le plus ? Si plusieurs marchés vous semblent intéressants et profitables, vous pouvez faire jouer vos préférences.Après tout, le domaine que vous allez choisir va vous accompagner quelques temps, alors autant qu’il vous plaise.

Alors en résumé, prenez le temps d’évaluer votre marché-cible. Certaines personnes passent outre cette étape fondamentale et s’étonnent par la suite de ne rien vendre malgré tous leurs efforts.

Ne commettez pas cette erreur.

Trouver un marché est juste l’étape préliminaire qu’il ne faut pas rater. Sachant qu’il y a de nombreuses autres étapes par la suite …

A ce propos, si vous avez un peu de mal à décoller, n’hésiter pas à me demander de l’aide.

Jetez un oeil à mon programme d’accompagnement personnalisé ici :
Les 5 jalons de la réussite

Je relance actuellement une session (10 participants max), alors réservez maintenant
votre place.

Ecrire du contenu pour votre ebook : le secret de la rapidité

Sur internet le contenu est roi. Que vous ayez à écrire du texte pour votre prochain ebook ou pour générer du trafic vers votre site ou votre blog, une partie de votre réussite repose sur votre capacité rédactionnelle, en qualité bien sûr mais aussi en quantité. Et surtout en vitesse…

Voici quelques conseils pour écrire vite du bon contenu écrit.

Votre  plan doit être clair, votre objectif aussi

Si vous prenez la peine de commencer par le plan de votre texte, vous perdrez moins de temps. Vous saurez exactement ce que vous aurez à écrire, du début jusqu’à la fin, grâce à un objectif clair. Vous serez plus concentré et donc plus productif.

Évidemment cet aspect est valable pour les longs textes, qui concernent l’écriture d’un long rapport ou d’un ebook. Si vous ne savez pas par quoi commencer, comment voulez progresser jusqu’à la fin de votre livre numérique ? Avoir un plan est donc indispensable, avec élaboration de chapitres et de sous-parties en suivant une logique constructive.

Cela présente l’avantage de rendre le travail plus accessible et moins difficile : vous progressez section par section, chapitre par chapitre, presque mécaniquement.

Et pourquoi pas un peu de technologie ?

Il existe des logiciels relativement accessibles qui permettent de convertir votre parole en texte. Vous parlez, votre ordinateur écrit et remplit vos pages à votre place. Le plus connu de ces logiciels s’appelle Dragon Naturally Speaking et vous le trouverez facilement sur Amazon et ailleurs.

L’utilisation correcte de ce type de logiciel nécessite deux choses :

  • Avoir un bon microphone. Le logiciel fonctionnera mieux si vous travaillez à l’écart du bruit ambiant et avec un bon micro.
  • Entraînez-vous. Ces logiciels sont munis de moteurs d’apprentissage, c’est-à-dire que vous devez les entraîner à reconnaître votre voix et surtout à s’y habituer. De fait plus vous utilisez le logiciel, plus il s’améliore et plus il devient efficace. Surprenant !

 

Écrivez vite, puis corrigez à la fin

Il faut à mon avis éviter de corriger systématiquement chaque phrase écrite. Il en va de meme pour la mise en page du document, cela peut attendre la fin de la redaction. Une alternative consiste à utiliser des modèles et dans ce cas la mise en page se fait quasi-automatiquement.

Faire la mise en page est une activité mécanique, et corriger l’orthographe et la grammaire fait appel à la logique.

Par contre écrire du texte intelligible et produire de l’information est un processus créatif. Des idées vous viennent à l’esprit et vous trouvez les bons mots, les bonnes expressions pour les transcrire. Il s’agit bel et bien de création. En conséquence si vous interrompez régulièrement ce processus unique par la mise en page, par la correction des erreurs de frappe etc…vous perdez le fil de vos idées et votre efficacité décroit.

Essayez de vous obliger à rédiger pendant une durée donnée (20 minutes, une demi-heure etc…) puis ensuite seulement, passez à la correction et à la mise en page.

En conclusion

Écrire plus vite c’est générer plus de contenu et donc proposer des offres plus rapidement. Dans le domaine du commerce de l’information, des livres numériques et des books, c’est donc gagner un peu plus d’argent.